27 janvier 2010

Relations publiques: comprendre d'abord les affaires et le management


Deux témoignages de professionnels américains des relations publiques se rejoignent sur au moins un élément fondamental quant il est question de réussite: la connaissance des affaires et du management.

Le premier témoignage vient de Fraser Seitel, un newyorkais d'expérience et auteur reconnu . Il dispose même d'un court profil sur Wikipedia. On peut également consulter un profil plus complet sur LinkedIn. Il semble aussi faire ses premiers pas avec Twitter...

Le second provient de Bob Batchelor qui enseigne les relations publiques et les communications de masse à la University of South Florida. Spécialiste en communication interne, Batchelor a travaillé pour plusieurs grandes organisations avant de se consacrer à l'enseignement. Fait intéressant, ses recherches et travaux portent, entre autres, sur la culture populaire. Batchelor rédige des billets sur son blogue PR-Bridge.

Le témoignage vidéo plutôt coloré de Fraser Seitel vaut la peine d'être vu, non seulement parce qu'il met l'accent sur la compréhension du management et des affaires mais également sur la maîtrise de la rédaction, sur l'importance de disposer de connaissances générales et d'habiletés spécifiques en RP, d'un bon jugement (est-ce que cela s'enseigne ?) et d'un sens de l'éthique particulièrement aiguisé, entre autres.

Voici donc la vidéo réalisée par le cabinet Ragan en juillet 2009 : durée approx. 6 minutes.


Quant à Batchelor, son objectif consiste maintenant à améliorer les connaissances de ses étudiants en matière de management. Les défis d'affaires et/ou de management doivent être compris pour ce qu'ils sont : d'abord et surtout des enjeux d'affaires et non plus seulement des enjeux de communication...

Il écrit:

[...] "In both my professional and academic careers, one recurring criticism of public relations and communicators I hear (particularly from executives) is that the agency, company communicators, etc., “don’t understand my business.” Though I personally see this as a challenge on the part of the executive as much as the communicators, it is my hope that introducing my students to some innovative business thinking and theory will help them look at business challenges as business challenges and not just communications challenges." [...]


Merci de votre lecture !

Patrice Leroux




2 commentaires:

Pierre Bouchard a dit…

Ce n'est pas le première fois que j'entends cette critique. Dans notre profession, nous avons l'occasion de toucher à plusieurs secteurs d'activités sans parfois avoir le temps de les approfondir. Un consultant en RP devient meilleur pour un client au fur et à mesure qu'il apprend à connaître le secteur du client. C'est pourquoi il ne faut jamais hésiter à faire des heures gratuites afin de mieux connaître un client et son secteur d'activités. Ainsi on se construit un bagage de connaissances qui deviennent for précieuses dans une carrière.

Patrice Leroux, ARP a dit…

Merci Pierre.

En effet, et cette compréhension des milieux d'affaires (management, contexte,industrie, etc.) présente tout un défi pour les professionnels et particulièrement pour ceux qui travaillent à leur compte ou en cabinet où les mandats demeurent des plus diversifiés.(Je dis d'ailleurs à mes étudiants que la meilleure école pratique s'offre en cabinet ou en agence). Il faut pouvoir se saisir rapidement des nombreuses ramifications d'affaires avant de pouvoir suggérer des pistes de solution en communication et en RP.

Merci encore.

PL

 
Creative Commons License
patriceleroux by patrice leroux is licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-Share Alike 2.5 Canada License.
Based on a work at patriceleroux.blogspot.com.