31 décembre 2010

Pearltrees : l'organisation d'une bibliothèque ouverte

Pearltrees est un outil visuel très sophistiqué mais gratuit d'édition (voire de curation) permettant d'organiser des contenus en grappes de données, selon une thématique particulière. Ces grappes de données, appelées des perles, viennent à former un arbre (la thématique) d'où le nom  "arbres de perles" ou Pearltrees.

Le curateur de contenus est un éditeur qui cherche, filtre, organise et présente des informations selon des attentes et des contextes particuliers. (Si vous n'êtes pas encore familier avec ce terme, voir mon billet à ce sujet ici).  La curation de contenus vise d'abord des objectifs qualitatifs, stratégiques et sociaux. Pearltrees permet ce traitement particulier de l'information.

Pour voir de quoi il s'agit, voici mes perles organisées selon une des mes thématiques favorites intitulée: Curateur de contenu. Cliquez sur l'image pour l'agrandir.


On remarque qu'à titre d'utilisateur de Pearltrees, ma thématique "Curateur de contenu" ainsi que mon avatar sont placés au centre dans une perle plus grande que les autres. En périphérie, on retrouve diverses plus petites perles ou ressources du web (billets, articles, analyses, etc.) que j'ai triées et que je juge pertinentes. On y retrouve aussi des pearltrees d'autres utilisateurs avec lesquels je partage des affinités pour la thématique en question.

Ainsi, en bas de mon avatar du côté gauche, on retrouve le Pearltree (et l'avatar) de Patrice Lamothe intitulé "Content Curation" ainsi que celui de François Rocaboy  (son avatar est une banane) intitulé simplement "Curation". Notez bien que Lamothe et Rocaboy sont respectivement CEO et directeur du marketing de la Start-Up française. 

Voici un autre de mes pearltrees créé suite à l'affaire Wikileaks de décembre 2010:



On remarque à droite de l'écran mes 16 perles reliées à l'affaire Wikileaks (j'ai pu en ajouter d'autres depuis...). À gauche, il s'agit de mon profil contenant les données au sujet de mon Pearltree : nombre de perles, de visionnements, de commentaires et de prises, etc.

Une prise, c'est lorsque quelqu'un d'autre vient chercher une de mes perles pour enrichir son propre arbre...de perles.

Voici un exemple de notification de prise de perle. Je reçois ce message par courriel.


Notez bien le morceau de puzzle bleu - au bas de ma photo/avatar de la 2e image à partir du haut - avec la mention Faire équipe. Depuis la mi-décembre 2010, Pearltrees permet- via Twitter, Facebook ou par courriel- d'inviter des amis ou des abonnés à faire équipe dans l'élaboration d'un Pearltree. Cette fonction de travail collaboratif demeure une des plus intéressantes et ouvre la voie à la construction d'une curation à plusieurs et en temps réel.

Voici un exemple d'invitation via Twitter:


Bien entendu, l'outil permet de jeter un coup d'oeil sur une des perles sélectionnées (par mouse-over). Ci-dessous, un billet de Clay Shirky faisant partie de mes perles.


Chacune des perles peut aussi être annotée ou commentée dans le but d'offrir davantage de contexte à la curation.

On aura donc compris que l'ambition de Pearltrees consiste à offrir, entre autres, un web organisé par l'esprit humain, voire des rayons entiers consacrés à une thématique particulière : la période bleue de Picasso, le cinéma français de la première moitié du 20e siècle, les diverses formes de méditation, la physique quantique, etc.  Sky is the limit ! On peut donc organiser le web dans une grande bibliothèque personnelle (composée de Pearltrees) dans laquelle les rayons (dossiers et thématiques) peuvent être enrichis et partagés.

Comment élaborer des arbres de perles ?

On peut le faire de plusieurs façons:

Depuis l'application même...



À partir du compte de quelqu'un d'autre quand on est en mode recherche ( il faut être connecté), on a qu'à "prendre" une perle (ou plusieurs) et la mettre dans son panier... pour la replacer ensuite dans son propre arbre...


À partir du widget (bookmarklet) intégré au fureteur (une des meilleures solutions)...


Le premier (parmi les boutons bleus de gauche à droite) permet d'ajouter une perle dans une thématique déjà ouverte (lors d'une session de travail Pearltrees), le second permet de choisir l'endroit exact où on veut placer la perle (à la suite d'une découverte fortuite par exemple) et le dernier permet d'ouvrir son compte.

Le moteur de recherche interne de Pearltrees permet d'accéder aux perles des autres utilisateurs, par affinités de perles, mais il va sans dire qu'une recherche exhaustive doit faire appel à une multitude de moteurs et d'annuaires. D'ailleurs, Pearltrees marque un certain retour vers l'organisation humaine de la recherche et du tri, un peu comme Yahoo! le faisait à ses tout débuts. 

Il existe aujourd'hui tellement d'informations, notamment à cause du phénomène des contenus générés par les utilisateurs (UGC), qu'il faut aujourd'hui pouvoir compter sur la qualité de l'information et non plus seulement sur la quantité. C'est ce que font les curateurs de contenus: offrir des informations pertinentes au bon moment, aux bonnes personnes et selon des variables et des contextes particuliers.

Pearltrees: un outil pour le grand public ?

Parce qu'il faut d'abord apprivoiser l'interface cartographique (ce que je fais depuis près d'un mois) qui ne repose pas sur un format traditionnel de liste, d'ordre alphabétique ou de Timeline, Pearltrees n'est pas destiné aux impatients ni aux gens pressés.  La courbe d'apprentissage demeure assez à pic; il faut du temps pour en bien saisir les fonctions de base et le modus operandi. Il intéressera par contre les chercheurs, les cyberthécaires, les analystes et les veilleurs qui veulent se donner la peine de comprendre un outil social très sophistiqué de curation.

Je vous conseille donc au moins de faire l'essai de Pearltrees et de vous donner du temps pour en comprendre les rudiments, surtout si vous comprenez bien l'utilité de la curation de contenus. Par ailleurs, je n'ai fait que présenter les fonctions de base de l'outil. Il y en a d'autres et les programmeurs planchent sans doute sur la bonification de l'interface et des fonctions. Une version pour iPad serait d'ailleurs prévue pour 2011...



Pour accéder à mes Pealrtrees: http://www.pearltrees.com/lerouxpa


Enfin,  je remercie François Rocaboy qui a eu la gentillesse de m'accorder une entrevue à la fin de novembre 2010.

Informations complémentaires

Pearltrees dans Wikipedia

Pearltrees (TechCrunch Disrupt)

L'ère des "curators" aurait-elle sonné ?


Merci de votre lecture et bonne année 2011 !

3 commentaires:

Atanas Mihaltchev a dit…

Cher Patrice, merci pour cette découverte.
Atanas

Atanas Mihaltchev a dit…

Moi et Lilian, nous avons dèjà des arbres...
Atanas

Patrice Leroux, ARP a dit…

Merci Atanas,

Tu peux aussi intégrer un de tes Pearltrees à ton site ou blogue avec la fonction "Partager". Je ne l'ai pas fait pour ce billet mais le ferai sûrement pour d'autres...

PL

 
Creative Commons License
patriceleroux by patrice leroux is licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-Share Alike 2.5 Canada License.
Based on a work at patriceleroux.blogspot.com.